L’ECRIT D’HYMALET


  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Les petits tracas de Mme A dans le monde de Sarkoland

Mme A , comme vous et moi , paie ses factures. L’ hiver dernier, plus fatiguée, plus frileuse, a chauffé davantage sa chambre. Mme A. habite, dans un vieil immeuble, un appartement mal isolé, pour ne pas dire pas isolé du tout, qui lui fut loué sans chauffage. Avec des cheminées soit. qui se sont avérées inutilisables. Mais, les conduits n’étant pas bouchées, font offices de ventilations ouverts à tous vents.

Mme A. a donc été obligée d’ acheter des convecteurs électriques.

Pour en revenir, à ce qui nous préoccupe : la facture d’électricité. Je vous disais donc que Mme A., après avoir scrupuleusement honoré sont échéancier, a vu, avec stupeur, dans son courrier une facture EDF : 500 € cout restant sur sa consommation réelle .

Mme A. est une dame âgée, ne percevant que le minimum vieillesse. La sus-dite facture représentait, à quelques centaines euros près, son mois de pension.

Inquiète, elle passa d’ abord à sa banque, faire bloquer ce prélèvement et, ensuite à son agence EDF,  pour obtenir un étalement de sa dette.

Première surprise. Elle apprend que, EDF ne s’occupe plus de gérer ce genre de créance. L’ hôtesse d’accueil, blonde, parfumée et policée, lui dit de s’adresser à une assistante sociale.

Mme A., reprend son bus, un peu dépitée d’être venue pour rien mais, rassurée.

Mme X, l’ assistante sociale de son quartier, qui l’avait reçu l’an passé pour un tout autre problème, avait été bien gentille.

Lorsqu’elle téléphone à la permanence la dite assistante est en vacances. Mme A. doit rappeller. Ce qu’elle fera trois fois en deux semaines. Une secrétaire fini par lui demander, la raison de son insistance et son nom.

Seconde surprise : La réponse est pour le moins étonnante.

- Mme X, ne peut vous recevoir. Vous n’ êtes pas venue depuis un an, votre dossier est archivé….

- Et je fais comment maintenant ?  Demanda Mme A. surprise d’ entendre qu’il faille un suivi social pour obtenir une aide ponctuelle.

- Contacter le CCAS, dit la voix sur un ton qui  faisait nettement comprendre qu’elle n’ avait pas de temps à perdre.

Retour à la case départ, Mme A. peut habituée à évoluer dans les méandres des services sociaux, réuni des papiers qui lui paraissent indispensables et va au CCAS, en faisant bien attention aux heures ouvrables.

Il faut  qu’elle aille  en ville et dois pour cela prendre le bus, ben oui … Que voulez vous c’est la vie ….

lire la suite »


Le petit monde de Mayane |
TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU... |
LE CH'VEU 2013 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Original Pepos Style
| Le blog de Merlin Bonheur
| AWANATU